La kinésithérapie est un métier qui rentre dans le domaine des professions réglementées des soins de santés en Belgique (au même titre que les médecins, dentiste, infirmiers, sages femmes, …). Pour plus d’informations à ce sujet, vous pouvez consulter le site du SPF santé (health.belgium.be rubrique santé).

La kinésithérapie peut être utilisée pour différentes fins. Elle utilise des techniques actives, passives ou encore des agents physiques externes (tels que l’électrothérapie, les ultrasons ou encore le taping ou la pressothérapie, …) pour prévenir ou pour guérir diverses affections physiques. La kinésithérapie peut donc être soit préventive soit thérapeutique.

Une multitude de pathologies peuvent être soignées ou empêchées grâce à la kiné (lumbago, entorses, chirurgies de l’appareil locomoteur ou du rachis, vertiges, fuites urinaires et encore bien d’autres).

Les études supérieures de kinésithérapie comportent un cursus de base qui peut être réalisé soit à l’Université soit en Haute école. En Belgique francophone, 7 écoles supérieures et 3 universités vous permettrons d’entreprendre des études en kinésithérapie (vous pourrez aisément les trouver en faisant des recherches sur le site www.kine-web.com). Quel que soit l’endroit ou on décide de faire ses études, le diplôme qui sera délivré donnera le droit de pratiquer n’importe ou en Belgique. Si par la suite on veut travailler à l’étranger alors il faudra faire une demande d’équivalence de diplôme et peut-être même plus (les exigences varient en fonction des pays de destination, il faut donc bien se renseigner). 

Après le cursus « classique » en kinésithérapie et réadaptation, on peut entreprendre des formations spécifiques afin de se spécialiser dans les domaines qui nous intéressent. Il existe un grand nombre d’organismes formateurs, certains délivrent des certificats universitaires et d’autres de simple certificats de participations. Des formations comme la thérapie manuelle, l’uro-gynécologie (y compris la kiné postnatale et prénatale), le kinésiotaping ou encore le vestibulaire ou la gériatrie sont des assez connues et demandées au jour d’aujourd’hui. Attention, tous les kinésithérapeutes ne sont pas spécialisés dans tous les domaines ! Il faut bien se renseigner.

En Belgique, la kinésithérapie s’effectue uniquement sur prescription médicale (faite par un médecin), ceci permet au patient d’obtenir le remboursement d’une partie de ses soins par les organismes mutuelles. 

Après un traitement, il est vivement recommandé de donner des nouvelles sur l’état d’avancement des soins au médecin qui envoie le patient afin qu’ensemble on détermine si les soins sont finis ou s’il est utile par exemple de continuer ou d’essayer d’autres thérapies. Il faut des relations et interactions entre les différents professionnels de la santé afin de pouvoir correctement traiter et soigner les patients.

Il est possible, en tant que kinésithérapeute, de travailler soit sous le statut d’indépendant soit en tant que salarié. Ou retrouve-t-on des kinésithérapeutes ? En privé (soins possibles en cabinet ou au domicile du patient), en maison de repos, en milieu hospitalier, en maison médicale au forfait ou en centre médical (regroupant généralement plusieurs disciplines médicales et paramédicales). Pour trouver facilement un kinésithérapeute dans sa région, le plus simple est de demander à son médecin ou de chercher sur internet.