Devenir un technicien en alarme n’est pas une chose aisée. En Belgique, il existe quelques points à respecter pour exercer ce métier. Lesquels ? Nous faisons le point.

 

Suivre une formation spécialisée

Pour devenir technicien en alarme maison, il est important de suivre une formation. Les entreprises exigent un BAC en systèmes électroniques numériques ou un BTS en électroniques ou en fluides-énergies-domotique.

L’IFAPME propose une formation détaillée aux personnes souhaitant exercer ce métier. Elle dure 48 heures, avec un examen de 4 heures à la fin des sessions. Pour y accéder, la personne intéressée doit respecter les points suivants :

  • Fournir un extrait de casier judiciaire vierge
  • Avoir quelques notions en électricité, électronique, information, élaboration de croquis, lecture de plan, etc.

À noter que les frais d’inscription s’élèvent à 990 euros.

 

Les qualités et compétences nécessaires

Pour occuper le poste d’un technicien en alarme en Belgique, il est indispensable d’avoir certaines compétences et qualités.

Le technicien doit avoir un bon sens du relationnel et bien communiquer à l’oral, puisqu’il travaillera directement avec la clientèle.

Il doit aussi être polyvalent pour faire face à toutes les imprévues. Par ailleurs, il doit se former de façon régulière pour mettre à jour ses connaissances pratiques et théoriques et ne pas être dépassé par l’évolution technique des technologies.

 

Le salaire d’un technicien en alarme

Le salaire varie d’un technicien à l’autre. Tout dépend de son expertise et son ancienneté dans le domaine.

En général, le salaire brut annuel s’élève à 24 000 euros, soit un salaire brut mensuel de 2 000 euros. Les débutants touchent un salaire brut de 1 700 à 1 900 euros par mois.

Avec l’ancienneté, son salaire peut atteindre 2 500 euros ou 3 000 euros bruts par mois, soit un salaire brut annuel de 30 000 à 36 000 euros. Il peut apercevoir des primes, en plus de son salaire fixe.

Rappelons que ce métier peut déboucher sur un poste de responsable d’équipe ou de technicien d’études. Le technicien peut même se spécialiser dans la domotique ou les télécoms.